vendredi 27 mars 2015

Blanche va chez le kiné

Témoignage de Donatien.

Ce soir, je lui ai proposé un massage, comme elle me le demandait depuis quelque temps. J’avais préparé sur la table du salon deux couvertures épaisses, le chauffage bien chaud et je l’attendais. Après quelques mots, elle se déshabille et se mets en soutien gorge et string. Je la fais se mettre à plat ventre sur la table et commence à lui masser les épaules, je sais qu’elle adore et que cela la détend un maximum. Puis, je descends sur son dos lentement en massant chaque muscle.

Je butte sur son soutien gorge que je dégrafe et que j’enlève. Je continue sur son dos complètement libre. Mes mains se promènent sur ses flancs, sa taille mais s’arrêtent sur la fine barrière de son sous vêtement. Je le contourne et lui masse les fesses, fermes, douces. Un délice. Puis, descendant, je sculpte ses cuisses musclées et je glisse jusqu'à ses pieds sans trop insister. Mes deux mains se posent entre ses cheville et je remonte lentement en frôlant l’intérieur des mollets puis des cuisses et je m’arrête un instant juste avant le contact avec le fin tissu qui cache son entrejambe.

Je lui demande de se retourner, elle s’exécute. Elle a les yeux fermés, et s’allonge offerte à mes mains. Elle a écarté un peu plus ses cuisses. Je me positionne derrière sa tête et passe mes deux mains sous sa nuque. Je remonte lentement en lui donnant des conseils de positionnement. Je la masse comme ceci longuement, je sens qu’elle se détend complètement. Je repose sa tête et j’entreprends de lui masser délicatement tous les muscles du visage. Je me positionne maintenant sur le coté, lui prends un bras et le masse aussi longuement. Je change de coté pour travailler l’autre pareillement. Puis je reprends un massage des épaules et mes mains descendent sur ses flancs. Je remonte en passant par son ventre et je passe sur ses seins bien durs, ses tétons se dressant à mon passage.

Je redescend par le même chemin et je fais ce circuit une bonne dizaine de fois. Les derniers passages sur son ventre la font se cambrer imperceptiblement. Au tout dernier passage je m’arrête sur son ventre et le masse en m’immobilisant sur le bord de son string. Puis j’insiste juste sur ce secteur. Et je sent son corps se tendre de plus en plus, sa respiration accélère. Ses cuisses se resserrent un peu. Je m’arrête et je passe à ses jambes. Je lui replie une jambe et lui masse très méthodiquement les cuisses, puis les mollets et je termine par les pieds, que j’aimerais beaucoup lécher, mais ce n’est pas encore le moment. Je lui rallonge ses jambes et remonte mes mains encore une fois à l’intérieure des ses cuisses. Je fais des aller retours lents, doux et délicats. Je passe du massage à la caresse, à chaque passage je frôle le tissu ou je le touche, je vois de nouveau son corps se cambrer légèrement et sa respiration s’accélérer. Je lui demande «Veux tu un massage intérieur?» «Oui.» sa réponse est immédiate et sans ambigüité.

Je lui retire son string, un fil de son plaisir s’étire entre elle et le sous vêtement. L’envie d’aller déguster ce liquide est très forte, mais je dois continuer mon travail! Je repose mes mains sur son ventre et je reprends le massage de son mont de vénus. Et comme je m’y attendait j’arrive assez rapidement à la faire gémir juste avec ce massage. Je descend juste un peu pour effleurer ses lèvres et son petit bouton déjà excité. J’attends un peu qu’elle se détende et puis, une main sur son mont de vénus l’autre sur ses lèvres-que j’appuie assez fermement-je reprends une caresse qui la fait se cambrer, ses mains viennent se poser sur le haut de ses cuisses et se crispent sur cet endroit. Ses cuisses se durcissent, tout son corps se tend et explose dans un râle de plaisir accompagné de mouvements désordonnés. Je lui caresse doucement le ventre et ma main sur son sexe reste immobile.

Puis, la vague passée, je recommence. Je répète ce jeux d’orgasmes en série plusieurs fois. Elle me demande d’arrêter un peu. Je lui obéis pour le moment. J’attends qu’elle reprenne ses esprits et doucement je glisse un doigt entre ses lèvres. C’est un marécage et j’adore cela! Je glisse mon majeur en elle et je le fais aller et venir doucement, mon autre main est toujours sur son mont de vénus et bouge lentement. Je crochète mon doigts en elle et lui caresse la face interne du mon de vénus. Je m’attache à suivre ses soubresauts. Ma main et inondée de son plaisir. Elle réagit merveilleusement à cette caresse et elle part de nouveau sur une série d’orgasme ravageurs! Je sors mon index de son sexe et j’y glisse à la place mon pouce. Mon index se glisse délicatement dans son anus, à ce moment elle ouvre les yeux surprise!
-«Tu n’aimes pas?»
-«Si! Je crois...»

Je continue ma caresse en frottant mon pouce et mon index en elle. Ma main gauche est toujours sur son mont de vénus et mon pouce gauche se glisse sur son bouton et le masse délicatement. C’est à ce moment que les voisins ont dû se demander qui on écorchait! Car le cri de jouissance de Blanche est sorti et m’a même un peu surpris. Je l’ai caressée encore quelques minutes en descendant d’intensité. Je l’ai prise dans mes bras et je l’ai conduite dans son lit où je l’ai couverte et je suis parti.

La fois suivante c’est moi qui suis passé entre ses mains, mais c’est une autre histoire.



 *   *   *


Quelques jours plus tard, Blanche m’invite chez elle. Elle m’accueille en grande tenue, veste en cuir fermée par un bouton, petite jupe en cuir, chaussure à talon très haut et je m’aperçois vite qu’elle ne porte rien d’autre. Très agréable à regarder. Bien-sur, il n’en faut pas plus pour que mon pantalon devienne trop étroit!
Elle me fait m’installer sur un fauteuil très confortable et comme elle sait que je ne bois pas d’alcool, elle m’a proposé un cocktail de fruits. Elle prépare tout ceci sous mes yeux et j’ai le loisir de voir à un moment un téton, à un autre une rondeur de fesse. Quand elle s’accroupit, ses cuisses s’entrouvrent et j’ai le plaisir de constater qu’elle a rasé les quelques poils légers qu’elle portait la dernière fois. Elle me sert et on déguste la boisson. Elle ne dit rien. Elle tourne au tour de moi et prend des positions très suggestives, accroupie, puis les deux mains sur le chambranle de la porte en se cambrant, ou bien face à moi, se penchant pour me laisser voir ses seins dans l’entrebâillement de sa veste.
Oui je bande fort! Elle me propose de manger quelques chose, une glace. Elle sait que c’est mon pécher mignon! Elle prend des bacs dans son congélateur et prépare toujours d’une manière très érotique deux coupes. Elle m’en tend une et s’accroupit entre mes jambes. Elle pose sa coupe et commence à déboutonner mon pantalon. Elle me l’enlève puis fait de même avec mon boxer. Et cuillère après cuillère elle va transférer sa glace sur mon sexe, mes couilles et manger sa glace à même ces lieux en lapant chaque goute. J’ai du mal à me concentrer. Sa langue ne laisse pas le moindre soupçon de crème! Elle se relève, prend ma coupe vide et retourne dans sa cuisine.
Elle revient avec un pot de Nutella et un pinceau. Elle a fait chauffer le chocolat juste ce qu’il faut pour s’étaler sans être trop chaud. Déjà, le contraste du froid et du tiède est délicieux, le pinceau m'enveloppe de chocolat avec art. Blanche pose les ustensiles et s’agenouille. Elle pose ses mains par terre et ouvre sa bouche. Elle fait pénétrer mon sexe bien dur et très adroitement, me fait disparaître jusqu'à ce que son nez vienne se frotter à mes poils. A ce moment, elle referme la bouche et ressort tout doucement avec une pression parfaite. Elle aspire en étirant mon sexe. Elle déguste le chocolat et reprend le mouvement pour que je soit propre. Son visage maculé de chocolat, elle va ensuite passer sa langue sur mes couilles et arrive à un bon résultat. Elle contemple mon sexe puis me regarde droit dans les yeux et me dit:
-« J’aime bien les mélanges sucrés salés!» et sa bouche s’attache à me faire une pipe de premier ordre.


Sa langue est très habile, sa bouche très profonde, elle prend son temps, mais petit à petit je monte dans les tours. Bien-sûr, son adresse est récompensée car je me vide dans sa bouche avec force grognements! Elle ne s’arrête pas pour autant et de la commissure de ses lèvres coule un mélange sperme chocolat, qu’elle récupère d’un doigt pour le reposer sur mon sexe qui disparait à nouveau dans sa bouche. Elle va me caresser encore de longues minutes et bien sur je recommence à bander! Mais quand je suis bien raide, elle sort ma queue de sa bouche et la nettoie de petits coups de langue. Elle se lève et me fait un strip-tease des plus agréables. Une fois nue, elle me fait me lever, m’enlève ma chemise pour que je sois dans la même tenue qu’elle. Elle se positionne derrière moi et ses mains entrent en jeu. Elle me branle doucement, fermement, joue avec mes couilles, passe sa main libre entre nous et glisse un doigt dans mon anus. Elle arrive avec sa merveilleuse adresse à me faire jouir à nouveau. Elle pose sa main gauche en conque sous mon gland et récupère mon jus. Elle me vide méthodiquement et son acte terminé, elle passe devant moi pour lécher ce qu'elle a recueilli en me disant avec ses yeux tout le plaisir qu'elle y prend.

On est allé prendre une douche et je suis rentré chez moi sur un nuage!

Un énorme remerciement à Donatien d'avoir partager son texte que je trouve pour ma part très efficace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire