vendredi 3 avril 2015

Jade et Nico, la suite

Il continue l'histoire……(si vous avez manqué le début jade-et-nico)

Alors tu m'a regardé dans les yeux et a avalé tout mon foutre. "Bonne petite" dis-je "mais maintenant il est temps d’obéir et d’être ma chose". Tu restes à genoux en attendant mes ordres...
Je fonce à l'atelier me procurer quelques outils (et te prendre un casque...non je plaisante)
Je reviens avec une clef à pédale ParkTools PW-4 (photo ci dessous) et quelques chaines de vélo un peu sales. Tu me regarde avec une expression de surprise.
« Que vas tu faire avec cet énorme outil? Il fait 65 cm!!!"


Je ne te réponds pas mais utilise la chaine de vélo, sale, pas trop mais suffisamment pour te laisser une trace de cambouis. Je t'attache les mains dans le dos avec les chaines grasses et fais de même avec tes pieds. «Bonne petite...Maintenant mets-toi à genoux que je puisse te récompenser » Tu essayes mais avec les mains et les pieds attachés tu tombes sur le coté incapable de garder l'équilibre. Je t'aide alors à te remettre sur tes genoux, à te stabiliser avec ta tête par terre. Je commence alors à te rétribuer en te fessant gentiment avec la clef à pédale de 65cm...Le métal est plutôt froid et très dur et à chaque coups tu gémis un peu (de douleur, de plaisir ou surprise par le froid, je ne saurai dire). Puis je te fesse encore mais plus durement avec mes grandes mains plusieurs fois et lentement j'approche mon visage de ta chatte qui est si exposée dans cette position. Ma langue passe rapidement sur tes lèvres humides. Tu dis « mmm, encore s'il te plait... »
Ma langue se promène autour de tes deux petits trous, je leur tourne autour tandis que tu me demande d'y aller plus vite, plus profond. Ta chatte est si bonne, je ne peux pas m'arreter de lecher tes levres et ton clito. Ma tête est littéralement entre tes joues, je me sens durcir à nouveau.

Toujours en te léchant dans cette position – probablement inconfortable puisque les chaines immobilisent et que je te maintiens avec mes bras puissants – j'attrape à nouveau la clef à pédales, mais cette fois ci, j'utilise l'autre extrémité (celle en caoutchouc bleu) en la frottant sur ta chatte et ton cul. J'utilise maintenant un doigts pour préparer ta petite chatte serrée et humide à quelque chose de plus grand, mais toujours en te léchant le clito, je peux sentir les muscles de ton vagin et de tes jambes se contracter plus vite. Tu sembles vraiment apprécier alors je décide de passer à l'étape suivante.

Je te fesse à nouveau et utilise le manche bleu de l’outil comme un gode (qu'est ce qu'il est long!) En même temps que je te « baise » gentiment, doucement je commence à lécher ton autre trou et je joue d'un doigt sur le pourtour.

« Tu m'as dis ne jamais avoir essayé par derrière, alors essayons! »

Tu es vraiment surprise d'avoir ce gros gode dans ta petite chatte mouillée et moi qui parle d'ôter sa virginité à ton anus. J'ai pris bien soin de lécher correctement pour le lubrifier suffisamment puis j'insère un doigt. Hum...je peux sentir le gros gode avec mon doigt de l’intérieur. Je commence à perdre le contrôle et à faire bouger ton corps dans tous les sens.
Je détache tes pieds pour t'aider à te stabiliser. Tu gémis en sentant tes deux trous remplis. « C'est si bon! » dis-tu.

Après quelques aller-retours avec mes doigts et l'outil, je décide qu'il est temps pour quelque chose d'encore plus grand et puisque je bande à nouveau, je suis prêt pour toi. J'enlève la clef à pédales et place mon membre long de 8,5 pouces et 2 de large sur tes portes du paradis. Je dois aller doucement au début car mon doigt est toujours à sa place.

C'est tellement bon et maintenant je peux sentir mon doigt dans ton cul avec ma bite à l'intérieur, et ma bite en toi avec mon doigt dans ton petit cul serré. Il est temps d’essayer un deuxième doigt...Tu es si excitée que ta chatte coule, j'adore cela et puisque tu es si mouillée, il est temps pour ta première fois. Devines quoi? Tu as raison, j'ai lentement sorti ma bite de ta chatte trempée, retiré mon doigt de ce lieu étroit et essayé d'y entrer.
J'ai senti une résistance de ton coté, peut être que deux doigts n'étaient pas assez pour te préparer...Non, c'était suffisant puisque je suis tout à fait dedans maintenant. En même temps je te libère de tes chaines de vélo et recommence à te fesser... D’après les bruits que tu fais, c'est soit douloureux soit tu aimes ça littéralement... J'opte pour la deuxième option car tu agrippes mes hanches et m'oblige à y aller plus fort.
Bordel! Tu aimes vraiment ça! Je n'arrive même pas à suivre ton rythme. Je sens que je vais jouir bientôt...

Ton cul est incroyable! Première fois et je peux déjà te prendre comme si nous l'avions fait cent fois déjà. Tu me regardes dans les yeux et me dit « Ho mon dieu... C'est si bon! Pourquoi n'ai-je pas essayé plus tôt? Viens en moi! S'il te plait... Vas y! » Tes yeux sont si expressifs que je ne peux plus me retenir et explose tout en sortant de ton joli cul serré...

C'est une si belle image... tes deux trous large ouverts... du foutre tout autour et sur ton dos et toi qui souris et rigole comme je n'ai jamais vu. Tu me regardes dans les yeux encore : « Me donner la fessée...j’étais vraiment surprise..."

à suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire