mercredi 27 janvier 2016

L'interview d'Emmanuelle, une photographe passionnée


La première photo que j'ai vu, c’était une coccinelle sur un brin d'herbe, j'ai trouvé cette photo magnifique et j'ai cherché à en savoir plus sur son auteur. Emmanuelle est une photographe et modèle que j'ai découvert sur le net, la sensibilité de ses prises de vues m'ont tout de suite touchée. Il s'en dégage quelque chose de paradoxal où force et douceur ne se contredisent pas, des clichés distants mais familiers, où timidité et courage se confondent dans un regard. 

Quand l'audace prend place alors le corps sert de support à toutes les expressions de sensualités car Emmanuelle, une femme complète, partage son temps entre sa vie de famille, sa passion pour le sport, la photo, son travail... une énergie à faire pâlir un kamikaze, mise au service du plaisir et de la beauté, c'est tout de même plus agréable.




Anouchka :
Bonjour Emmanuelle, peux tu nous parler de ta passion pour la photo, depuis quand t'y intéresses-tu ? Peux tu nous parler de ton appareil photo, la petite histoire de comment l'as tu choisi, pour quel type d'image? 

Emmanuelle :
Bonjour Anouchka. 
Tout a réellement commencé lors d'un rassemblement de voitures il y a un an et demi de çà. Pour une raison très précise, je me suis rendue (en famille) à ce rassemblement et je voyais   passer   devant   moi   des   voitures   anciennes   ou   américaines   plus   récentes.   Des   voitures superbes. A un moment, j'ai vu une photo très précisément dans ma tête, et j'ai emprunté l'appareil de mon mari pour prendre cette photo que j'imaginais, du cadrage jusqu'au traitement final. Puis j'en ai pris une autre, et encore une... et ainsi de suite, j'ai sorti une dizaine de clichés de cette sortie.
Mais pour comprendre d'où me vient cette passion, il faut commencer par le début et remonter un peu   plus   loin,   à   savoir   que   je   suis   mariée   à   un   photographe   passionné   qui   pratique   depuis longtemps et que j'ai tout d'abord commencé la photo devant l'objectif en posant pour lui alors qu'il s'essayait tout juste à la photo de modèle (et depuis, je continue de poser régulièrement pour lui et d'autres photographes).
Nous   sommes   tous   deux   amateurs   et   on   a   beaucoup   tâtonné   mais   je   me   suis   prise   au  jeu, car j'aimais jouer devant l'objectif et j'aimais le résultat que les photos prises me renvoyaient de moi.
Pour ce qui est de l'autre côté, donc derrière l'objectif, je me suis toujours un peu intéressée aux clichés que mon homme sortait et je lui ai emprunté quelques fois son reflex. Avant cela, j'en faisais un peu avec un bridge et encore avant çà, j'avais un compact. De fil en aiguille, j'ai tout simplement fini par récupérer le premier reflex de mon mari, un Canon 400D dont j'en suis très contente. 

<A>: As tu des références qui t'ont marquée, influencée ?

<E>: Je ne fais pas de la photo depuis suffisamment longtemps pour avoir des « références » à proprement parler mais j'affectionne beaucoup tout ce qui est photos en noir et blanc. J'aime beaucoup tous ces contrastes entre blancs, nuances de gris, noirs... et j'adore les nus féminins en clair obscur, si je devais avoir une référence, çà serait ce genre de photographes...
Je ne pense pas avoir de style particulier, dans le sens où j'essaye d'immortaliser tout ce qui me parle, me fait vibrer et çà peut aller aussi bien de la photo de modèles aux paysages en passant par la macro... J'aime beaucoup les environnements sombres, les ambiances un peu « glauques », les effets « dark », comme les maisons en ruines, les endroits abandonnés, etc... Je n'aime pas me cantonner à un seul univers, çà ne me ressemble pas, j'aime shooter tout ce qui passe à portée de mon objectif...

<A>: Parmi tes photos il y a des modèles et des autoportraits, un attrait pour la photo érotico-soft aussi, tu écris des textes érotiques, on croit comprendre que tu es une femme pleine de vie et d'envies, comment vis tu ce rapport à l'image de ton corps? (question compliquée, lol)

<E>: Pleine de vie, d'envies et de vices, lol. Disons que je suis juste quelqu'un qui aime la vie et qui apprécie les bonnes choses qu'elle a à nous offrir... J'ai toujours aimé écrire. L'écriture est pour moi un exutoire, çà m'a toujours beaucoup aidé, j'écris pour coucher mes maux sur le papier et ainsi j'ai la sensation d'aller un peu mieux lorsque j'ai un coup de mou, comme si mettre des mots sur mes maux me libère de ce poids. Et récemment, j'ai eu envie d'écrire des histoires érotiques, c'est vrai.
.

Je suis simplement une femme délurée et qui s'assume et donc je me fais plaisir que ce soit en écrivant ou en faisant de la photo de nu soft, mais pas que. Là encore, je ne me cantonne pas qu'à  un seul style, je fais  aussi de la lingerie, de la mode, du portrait classique... J'aime tous les styles en fait, je n'aime pas coller à une étiquette. J'aime me diversifier. Je m'éclate donc que ce soit en écrivant ou en me montrant telle que je suis et en essayant de dire aux autres « Vous aussi vous pouvez en faire autant, assumez-vous, aimez-vous, montrez-vous, éclatez-vous ! »
Pour en revenir sur le regard que l'on porte sur soi, au début, çà n'a pas été simple pour moi. J'ai comme   tout le monde à un jour ou à un autre été confrontée au regard des gens mais aussi et surtout à mon  propre   regard... L'image que mon miroir me renvoyait de moi était totalement déformée de ce que j'étais en réalité. J'ai mis longtemps avant de le comprendre. Et en photographiant des gens, j'ai envie de leur faire passer le même message. Je pense, et je n'invente rien en disant çà, que la photo est une bonne thérapie pour l'image de soi, pour se revaloriser. Pour enfin s'accepter tel que l'on est et non pas chercher à tout prix à  vouloir ressembler aux pseudos diktats de la « mode » et de la minceur. Trouver quelqu'un qui sait nous sublimer, mettre en valeur nos petits défauts et nos imperfections fera qu'on ne se focalisera plus dessus et verrons enfin notre vrai « nous ». Et on se trouvera beaux, qu'on soit grands, petits, maigres, avec des formes ou des kilos en trop, chauve, trop ci ou pas assez cela...

<A>: Qu'essayes-tu de capter ?

<E>: En   tant   que   photographe, c'est ce que j'essaie de faire transparaître dans mes photos. Ce que j'aime montrer, c'est la beauté du corps humain. Nous sommes tous beaux à notre manière. Chaque cicatrice, chaque ride, chaque vergeture est là pour dire aux gens : « Eh, voilà par quoi je suis passé(e) pour être ce que je suis aujourd'hui. Tout ce que vous voyez fait partie de mon histoire ».


Quand aux autoportraits, çà n'a aucun rapport avec le narcissisme. On pourrait le croire, mais non et je ne suis certes pas pudique, mais je ne m'aime pas au point de prendre et publier 15 selfies par jour... de plus, je ne fais pas çà pour m'exhiber. En fait, la photo de nu est très compliquée à réaliser et on peut très vite tomber dans le vulgaire, ce que je déteste. J'aime le naturel, l'art de suggérer. Dévoiler sans tout montrer. Laisser l'imagination faire le reste. Donc à défaut de trouver des modèles volontaires, je m'entraîne d'abord sur   moi-même...


<A>: A Saint-Étienne   vit une  mère  de  famille  sportive,  vendeuse  de  chaussures, dont  personne  ne  se   doute qu'elle pose lascivement...as tu l'impression de mener une double vie ? 
comment les choses s'articulent ?

<E>: Par la force des choses, je ne travaille plus actuellement et je me trouve dans la plaine du Forez, un
petit peu plus au Nord de St Étienne, dans une ville où on passe un peu pour une extra terrestre lorsqu'on se promène dans la rue avec un reflex.  Le regard des gens m'amuse la plupart du temps, car ils sont plus curieux que moqueurs. Je suis dans la vie de tous les jours celle que je suis au travail, à la maison ou encore dans la photo, je n'ai pas l'impression d'avoir des vies multiples. Plusieurs casquettes oui, assurément, mais pas de double ou triple vie. Je suis une femme, une Maman, une épouse, une femme active en recherche de
travail, une modèle et une photographe... mais je n'ai qu'une seule vie, bien remplie, pour ma plus grande joie. Mais parfois, il est vrai que j'aimerais avoir plus de 24h dans une journée pour pouvoir tout faire. Mais j'essaye juste de tout concilier au mieux et d'avoir du temps pour tout...

<A>: On a l'habitude de lire tes post "coup de gueule" de femme courageuse et sensible, prête à riposter en cas d'attaque, un positionnement fort et assumé, est ce une manière de se protéger des "loups" du web ? certains voudraient te voir sourire, penses tu que c'est un combat que de se faire accepter telle qu'on est ?

<E>: Je ne cherche à me protéger de personne en particulier et je pense que ce n'est pas ainsi qu'on se protégera de qui que ce soit. La chose qui m'horripile, c'est les gens qui croient tout savoir sur les autres et qui se permettent de juger alors qu'ils ne connaissent rien de la vie des autres. J'ai du caractère. Je suis franche, honnête et déteste les conflits, mais quand il le faut, je n'hésite pas à recadrer si nécessaire. La vie est ce qu'elle est, belle mais dure parfois. Donc j'ai appris à ne pas me laisser faire.
Quand on me dit que mes photos seraient mieux avec un sourire, je ne suis pas d'accord. Pour eux, peut être, sûrement même. Mais quand on me connaît, on sait que sans, c'est ce qui me caractérise. Je ne souris pas, mais je pense qu'on peut exprimer tellement de choses sans sourire, mais juste avec une attitude, une pose, un regard, un geste...
Pour moi, un sourire qui n'est pas provoqué naturellement ou qui n'est pas spontané n'apporte rien donc   autant   ne   pas   sourire.   Je   suis   un   peu   un   garçon   manqué   dans   un   corps   féminin.   Je   fais beaucoup de sport, j'ai des attitudes masculines et des goûts de mecs dans beaucoup de domaines. Je suis loin du stéréotype de la fifille girly qui craint pour ses ongles :) Par contre, je prends toujours soin de mon apparence, je trouve çà très important. Je le fais pour moi avant   tout.   J'aime   m'habiller   bien,   correct   mais   un   peu   sexy   sage,   porter   des   talons   même   pour emmener mes enfants à l'école... Mais je n'aime pas sourire pour des photos. :)

<A>: Et pour finir, As tu des projets actuellement concernant la photo ? Que pourrait-on te souhaiter pour 2016 ?

<E>: Des projets, oui, bien sûr que j'en ai, j'aimerais me lancer dans la photo de nu artistique féminin bien qu'on en voit déjà plein. Je vais également commencer une série sur la beauté de la vieillesse, en montrant que même en vieillissant, le corps humain reste agréable à voir. Plus d'autres choses à venir. On   me   pousse   à   devenir   auto   entrepreneuse.   Qui   sait   si   je   ne   vais   pas   me   lancer  ? Et surtout et avant tout, j'aimerais un boulot.

Merci Emma d'avoir répondu de manière si détaillée à mes questions.
Pour ceux qui souhaitent voir son travail, c'est par ici ->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire