mercredi 13 avril 2016

Test des boules de geishas




J'ai entendu dire quelque part dans un magazine féminin, si ce n'est pas plusieurs, que les boules de geishas servaient entre autre, conjointement à la stimulation, à tonifier les muscles du vagin et du périnée permettant ainsi décupler le plaisir et d'avoir des orgasmes plus intenses. Ayant moi même fait deux fois la rééducation de mon périnée après mes grossesses, je sais que ce genre d'exercices est plutôt agréable à réaliser et que les résultats sur la qualité des sensations internes sont vite mesurables.


J'ai toujours rêvé de savoir quelles sensations peuvent procurer des boules de geisha. Adam de « nouveaux plaisirs » à exaucer mon vœux en me confiant la délicate mission de tester les Luna-Beads de Lelo et donner mon avis. C'est lors d'un diner entre libertins organisé dans un bar parisien par monsieur chapeau, que je rencontre Adam. Il me confia comme convenu les modèles dont il m'avait parlé et me montre de quoi il s'agit. Je découvre mes nouveaux jouets comme si c'était le soir de Noël, ils sont sérieux chez nouveaux plaisirs quand ils parlent de qualité des produits. Complètement émoustillée, je quitte les convives avec mon petit sac plein de trouvailles vers la maison où il me tarde déjà de pouvoir les sortir de leur emballage pour les examiner sous toutes les coutures. J'imagine la stimulation agréable des boules à l'intérieur.




Dans un petit emballage noir, mat, sobre et raffiné, Lelo nous présente dans une boite cartonnée, ses boules de geisha dans un écrin velouté d'un noir profond. À droite, se trouve rangé dans un compartiment le manuel d'instruction, la carte du fabriquant, un petit sac en satin (pratique pour ranger ou transporter les luna beads ailleurs que dans la boite rigide, certes déjà peu encombrante) et un sachet de lubrifiant de la marque Lelo sans glycérine ni paraben, sans goût particulier très agréable d'utilisation.


L'objet en lui même est assez petit, il se décompose en trois parties constituées d'un double anneau en caoutchouc qui permet de sortir les boules pour facilité le nettoyage (d'ailleurs je recommande vivement de le démonter pour le nettoyer pour éviter les dépôts) et de deux boules lestées comme des boules de relaxation asiatiques de deux centimètres de diamètre, l'une d'elle est munie d'une boucle de cordon en nylon de cinq centimètres.

Rien ne semble avoir été laissé au hasard. La finition soignée participe à l'impression d'avoir entre les mains un objet de très bonne qualité.



 A peine arrivée à la maison, je m'empresse de montrer mes nouveaux gadgets à mon conjoint qui, très curieux viens tout de suite voir que quoi il s'agit. J'ai très envie d'essayer tout de suite, je m'installe prés de lui et le laisse manipuler les luna beads. Le lubrifiant glisse de ses doigts à ma peau et s'immisce dans mon intimité, se mélange à ma cyprine pour me permettre de sentir les luna beads glisser sans adhérence. Le poids aidant, il est aisé de faire glisser les boules l'une après l'autre sur le clitoris jusqu'à l'entrée de la vulve. La rondeur de l'objet et sa petite taille lui permettent de glisser à l'intérieur avec une volupté adorable, la première boule entre en moi et je me referme derrière elle sur la tige qui les relie en elles. Le souffle court je constate que l'écart entre les deux boules est parfait pour pouvoir sentir le relief de la seconde sur mon clitoris et prés de mon anus. En tirant un peu sur le cordon, je teste mes réflexes : mon corps se referme comme pour garder la boule à l'intérieur et très vite la sensation de la sentir glisser me donne irrémédiablement envie de sentir la deuxième entrer à son tour, j'ai envie d'être remplie plus loin. La main de mon partenaire aide en poussant légèrement et voilà la deuxième boule aspirée qui s'éloigne de l'entrée pour se placer plus en profondeur. Je bouge un peu mon bassin pour sentir la rondeur de l'objet glisser sur ma chair palpitante. Les luna beads sont noyées dans les secrétions et se rapprochent parfois de l'entrée car mon conjoint tire sur la ficelle pour voir mon corps fonctionner, mes muscles s'activent et luttent contre la pression, c'est très agréable. Un moment de complicité ou l'un joue les explorateurs scientifiques et l'autre le cobaye.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire