dimanche 21 août 2016

L'interview d'Olivier Parent, photographe. Sa rencontre avec Emmanuel Créateur, shibariste.

Photographies prise au club "Le Taken"
Photographe : Olivier Parent. Shibari : Emmanuel Créateur Modèle : Dita Despina


Olivier Parent commence la photo avec l'appareil de son père, essentiellement de la photo reportage de paysage, de ville. Ses premières photos prises dans la rues se voulaient déjà des captures d'instants.

 Il attendra sa première paye pour s'offrir un appareil avec lequel il commence à faire du nu en secret. Dés qu'il a un peu d'argent, il court à la Fnac demander conseil au vendeur mais sage de l’expérience de son paternel, il choisi un Nikon pour ses objectifs 50m et un boitier de poche de 35m. 

Il commence à développer ses photos sans passer par le photographe du coin car ses clichés deviennent clairement trop intimes pour être partagés. Ce qui lui plait c'est le coté interdit mais aussi l’échange, la complicité, la sensualité partagée. Sa première modèle et petite amie a été le sujet de nombreux portrait dont il a gardé les négatifs, des parties du corps en détails éclairés à la bougie dans une ambiance intimiste. 

Aujourd'hui il travaille en collaboration artistique avec Emmanuel Créateur (shibariste et libertin) avec qui il propose des mises en scènes très élaborées à ses modèles. 

Sur le principe de "pose contre photo"c'est toujours un travail d'équipe sans notion de dette dans un rapport à la fois intimiste et distant.



Emmanuel Créateur nous raconte leur rencontre:

 " j ai rencontré Olivier lors d un apéro entre blogueurs en décembre 2015. J avais amené une corde pour faire toucher à d autres blogueurs qui me lisent et qui étaient curieux des cordes. J ai même fait une attache d une femme sur une chaise en démonstration et c est la qu Olivier, que je ne connaissais pas du tout s est présenté à moi, me parlant de son travail photographique et de son envie de faire des photos de cordes. L idée de faire de belles photos de cordes, je l avais depuis que j ai eu la passion de cordes. Garder un souvenir de mes mises en scènes de corps, des émotions qui sont transmises, de l intensité d un moment. Et comme je n ai ni les compétences ni la possibilité de prendre des photos tout en attachant, il me fallait travailler avec un photographe. C était une opportunité très intéressante mais je suis toujours méfiant des inconnus. 

Je suis allé voir le lendemain le site d Olivier et ses photos m ont complètement épaté, par leur qualité, leur lumière et les costumes. J y ai vu ne nombreuses photos "fetish" aussi j'ai pensé qu'il pourrait avoir une vraie sensibilité sur les cordes et j avais senti la passion lorsque nous avions échangé. Rendez vous était pris pour faire mieux connaissance. Petit essai photo improvisé, je n avais aucune idée en tête de quoi faire et pourtant Olivier a fait des photos magnifiques des ce premier jour.
 Et il a une sensibilité érotique similaire à la mienne, mettre en valeur les textures de peau, les cheveux, les regards. C était vraiment idéal. Une vraie complicité est née, et un grand respect mutuel pour nos univers respectifs qui nous fascinent.

 Sur les photos de cordes, généralement je repère un lieu, une posture, je fais les attaches et je laisse Olivier totalement libre des choix photographiques (sauf si j ai un cadrage ou des postures en tête je peux lui demander quelque chose de particulier mais je lui laisse aussi toute liberté de faire ses propres choix autour de cette idée de base). C est aussi lui qui fait le post traitement des photos. Nous avons chacun notre domaine de compétence et le respectons sans interférer, avec les mêmes sensibilité sur les corps photographiés, et la même idée de la place de la corde qui ne doit être qu un outil pour mettre en valeur le modèle et non mes capacités techniques. Et cela fait 8 mois maintenant que notre duo fonctionne à merveille et pour très longtemps encore j espère. Je suis très fier de la beauté et de la qualité de ce que nous réalisons ensemble et nos photos ont une personnalité propre et identifiable dans le petit monde du shibari.

Le blog d'Emmanuel

Photographe Olivier Parent, attacheur : Emmanuel Créateur, Modèle : Lionesse Lib

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire