samedi 3 septembre 2016

Anouchka by Meepat : Dans la forêt.















Cette musique, dangereuse, envoutante, excitante 
Dont les rythmes exotiques aux couleurs bariolées 
M'ont entrainé au loin des lumières de la lune.

Les feuillages des fougères, les senteurs des écorces 
Désemparent mon âme, s'emparant de mon corps.
Le parfum de ta peau, la douceur de tes mains 
Me laisseront mourir de plaisir dans tes bras.

Dévorée par tes yeux, enflammés par l'envie,
Haletante à ton souffle, endiablé par ta voix,
La folie du désir s'est emparée de moi.

Poème extrait du journal intime de mes 14 ans.


1 commentaire: