jeudi 26 mars 2015

Klimt " L'homme qui aimait les femmes"



Klimt, un artiste qui continue au travers le temps de garder ma préférences en ce qui concerne la représentation de la femme : Sensuelle, désirante, humaine...
"L'homme qui aimait les femmes".


Voilà ce que l'on dit de Klimt pour le présenter lors de l'exposition : « Papiers érotiques » qui eu lieu au musée Maillol à Paris en mai 2005. Catalogue de l'expo 42 euros, un beau cadeau à offrir
http://www.amazon.fr/Gustav-Klimt-%C3%A9rotiques-Caroline-Messensee/dp/2070118053
Cet artiste de la sécession viennoise a su s'imposer comme une référence de l'art, comme tant d'autres avant-gardistes tel que Picasso avec le cubisme ou Dali avec le surréalisme qui ont du « prouver » en quelques sortes qu'ils savaient dessiner de manière classique pour parvenir à promouvoir les œuvres qui ont fait évoluer l'art du 20eme siècle.

Gustave Klimt Schubert au piano


Pablo Picasso Les demoiselles d’Avignon

Pablo Picasso période bleue
Dali La tentation de Saint Antoine
Dali
















 Klimt aimait les femmes donc, mais pas n'importe lesquelles car surtout en ce temps là, il n’était pas aisé de s'exercer à la pratique du dessin sur modèles vivants. Il faut savoir qu'à cette époque l'enseignement du dessin était essentiellement masculin, que la pratique du dessin anatomique avait pour objet des sujets offerts à la science. Pour Gustave, notre ami peintre, la façon la plus simple de joindre l'utile à l'agréable c'est encore de payer des modèles, bien vivantes celles ci. Celles qui acceptent sont bien évidement des prostituées...donc je pense que si Gustave avait vu cet article
http://www.pmsn-clothing.com/product/snapback-j-adore-les-putes
il en aurait probablement bien rit et peu être, s'en serait il procuré pour son usage personnel.


Klimt c'est ...


Danaé







le serpent de mer

Judith et Holophernes




Espoir 1










catalogue de l'expo "Papiers érotiques"















Le film sur la vie du peintre, bien réalisé, bien filmé, bien joué , beaux costumes mais pourrait produire chez certains sujets peu concernés par l'histoire un effet soporifique car le film est asses long.
Un disciple de Klimt plus tourmenté : Egon Shiele.
 





L'expo qui a lieu en ce moment à la pinacothèque de Paris jusqu'en Juin 2015 sera j'en suis certaine, un bon prétexte pour sortir, déambuler dans les couloirs feutrés et sombres du musée...


Une sortie sexy pour les coquins appréciant également l'art et la culture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire