lundi 20 avril 2015

on a testé pour vous Mugler Follies


Pour notre soirée de jour de l'an, nous avions le choix entre :
-une fiesta entre copains sages, trop sage
-faire une soirée "multi" à la maison, trop fou
-passer une soirée coquine en amoureux, un compromis raisonnable.
Nous réservons donc pour aller voir, une fois n'est pas coutume, un spectacle de cabaret.


 
C'est à Strasbourg Saint-Denis que nous nous rendons, au théâtre de Music-Hall Le Comédia (anciennement L'Eldorado) qui a vu jouer Fame, Grease, a changé de nom, de propriétaire, vu son plafond s'écrouler... avant d’être entièrement rénové pour accueillir le spectacle de Thierry Mugler: le Mugler Follies.











 

Nos impressions sur le spectacle : 


"j'ai été plutôt surpris par la présence d'un travail d'acteur, de séquences théâtralisées assez fréquentes et sympathiques, des personnages attachants ayant un vrai jeu de scène : Morphose,  Mme Mercier... et des artistes au physique peu formaté, avec des talents personnels mis en valeur."


Le remarquable travail de Thierry Mugler réside dans cette savante combinaison de diverses formes d'arts de la scène : des numéros de cirque, de danse et de chant, une mise en scène surprenante de par ses effets spéciaux, un casting de premier choix, des costumes à la hauteur de ce que l'on peut espérer d'un créateur de mode (voir croquis des costumes) faisant lien entre les traditions du cabaret d'autrefois et d'aujourd'hui.




"J'ai été touchée par l'aspect intemporel du "pouvoir de la beauté" dont il est question dans le spectacle, il raconte ce qu'il y a de magique à incarner la séduction, il magnifie la personnification de la féminité comme quelque chose qui approche la sacralité."


Actuellement, la revue est en suspend pour être revisitée et reprendre sur les chapeaux de roues à la saison prochaine



Qui est Thierry Mugler?


Styliste et grand couturier français, créateur de vêtements et de parfum, ainsi que metteur en scène et photographe, il côtoie la génération de « jeunes créateurs » avec ses designs architecturées pour des « superwomen » à talons hauts et aux épaules carrées. Mugler innove dans les formes autant que dans les matières et joue avec le cuir, le métal, le vinyle…


Dans sa jeunesse, une formation de danseur classique lui donne le goût de la discipline du corps et de l'esprit et un talent développé pour l'expression corporelle. Âgé de 21ans il s'installe à Paris et ouvre sa première boutique de créateur. A peine cinq ans plus tard il est reconnu comme styliste indépendant et travaille pour de grandes maisons de prêt à porter. Sa première collection personnelle signée « Café de Paris », citadine et sophistiquée, à contre-courant des tendances du moment : un retour à l’image d’une femme sexy, parisienne, coquette, aguichante et sûre d’elle, et qui n’est pas sans rappeler l’élégance sobre et intemporelle des actrices Hitchcockiennes. Ce sont les prémices d’une hyper-féminité. Il affirme déjà son style bien à lui, fait d’un équilibre intemporel entre classicisme et modernité. [source: Wikipedia]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire